Les différentes formes d’intelligence artificielle

Jusqu’à présent, la science ne cesse de fasciner par ses inventions et découvertes  fréquentes. L’un de ses exploits phares est justement  l’intelligence artificielle qui n’est rien d’autre qu’une mise en œuvre de techniques et des théories visant la simulation de l’intelligence humaine par des machines. On distingue en général deux types d’intelligence artificielle : la forte et la faible. Suivez ce lien pour en savoir davantage.

L’intelligence artificielle forte

C’est un concept idéaliste de l’intelligence artificielle général qui voudrait que les machines soit à même d’agir tout à fait comme un être humain : non seulement elles seront capables de se comporter de façon intelligente, mais en plus elles seront capables d’éprouver des émotions humaines et seront dotées d’une conscience. La faisabilité de cette intelligence artificielle reste encore incertaine et les avis la concernant sont très divergents d’autant plus la pensée ou les émotions humaines sont purement biologiques et donc non imputables à un robot qui n’est qu’une base de données programmée.

 

L’intelligence artificielle faible

Plus réaliste que la précédente, cette forme d’intelligence artificielle est fréquemment rencontrée de nos jours. Elle désigne l’ensemble des systèmes insérés dans une machine afin que celle-ci puisse aider dans la résolution de problèmes donnés (tâches ménagères,  programmes conversationnels…) Ce type d’intelligence artificielle est très utilisé dans les industries, d’autant plus qu’il est, pour le moment, le seul fonctionnel.

Quoi qu’il en soit, les progrès de la science en matière d’intelligence artificielle sont très louables quand bien même ces “machines intelligentes” sont encore très limitées. Cependant, les recherches scientifiques, toujours croissantes, il y aura certainement encore de belles choses à découvrir.